post-


post-

post- Élément, du lat. post « après », dans le temps (postdater) et dans l'espace (postposer).

post-
élément, du lat. post, "après".

⇒POST-, préf.
Préf. tiré de la prép. lat. post «après», entrant dans la constr. de nombreux termes sav. ou techn., des subst., des verbes et surtout des adj., où il indique la postériorité (immédiate) dans l'espace ou dans le temps.
A. —[Post- indique la postériorité dans l'espace; il signifie «qui est situé après, en arrière de, à la suite de»]
1. [Les mots constr. sont des subst.; la base est un subst.] V.postface (réfection sur préface), postposition (dér. s.v. postposer) et aussi:
post-hypophyse, subst. fém., anat. ,,Lobe postérieur de l'hypophyse`` (Méd. Biol. t.3 1972).
post-maxillaire, subst. masc., anat. ,,L'un des deux centres principaux d'ossification se développant dans le tissu membraneux qui recouvre la capsule nasale cartilagineuse pour former le maxillaire supérieur`` (Méd. Biol. t.3 1972). Empl. adj. ,,Qui est situé en arrière du maxillaire`` (Méd. Biol. t.3 1972).
post-sphénoïde, subst. masc., anat. ,,Partie supérieure du corps du sphénoïde embryonnaire, dont le centre d'ossification est distinct de la partie antérieure (présphénoïde)`` (Méd. Biol. t.3 1972).
2. [Le mot constr. est un verbe] V. postposer.
3. [Les mots constr. sont des adj.]:
postfixé, -ée adj., informat. [En parlant du mode d'écriture d'une expression] ,,Dans lequel les opérateurs sont écrits après les opérandes sur lesquels ils portent`` (GDEL). Sous forme postfixée, l'expression (a+ b)x (c + d) s'écrit ab + cd + x (GDEL).
postoral, -ale, -aux adj., zool. [En parlant des segments qui portent les organes buccaux] Situé en arrière de la bouche (d'apr. SÉGUY 1967).
postpalatal, -ale, -aux adj., phonét. ,,Une consonne postpalatale est une consonne réalisée avec le dos de la langue relevée vers la partie postérieure du palais dur, à la limite entre le palais dur et le palais mou. En français, la consonne [k] de qui est réalisée phonétiquement comme une consonne postpalatale (bien qu'elle se caractérise phonologiquement, dans le système français, comme une vélaire), à la différence du [k] de cou, réalisé comme une vélaire`` (Ling. 1972).
posttonique, post-tonique adj., phonét. [En parlant d'un phonème, d'une syll.] Situé dans un mot après une syllabe accentuée. L'accumulation des consonnes dont l'allemand actuel est, dans bien des cas, un fait tout récent, dû à des chutes de voyelles posttoniques (SAUSS. 1916, p.203).
postvélaire adj., phonét. ,,Une consonne postvélaire est une consonne dont le point d'articulation se trouve dans le palais mou, soit au niveau de la luette, comme la consonne uvulaire du français standard de l'initiale de rat (réalisée comme une vibrante [R] ou comme une fricative), soit dans le pharynx ou dans le larynx`` (Ling. 1972). Empl. subst. Phonologiquement, les postvélaires sont à classer parmi les vélaires (Ling. 1972).
postverbal, -ale, -aux adj., ling. Synon. de déverbal. V. déverbal ex.
B. —[Post- indique la postériorité dans le temps; il signifie «qui se produit à la suite de, relatif à une période faisant suite à l'événement ou la période précisée par la base»]
1. [La base est fr.]
a) [Les mots constr. sont des subst.; la base est un subst.] V.postcommunion, postdate, postlude et aussi:
postcombustion, post-combustion, subst. fém., aéron., aviat., défense. 1. Augmentation de la poussée d'un réacteur par injection de carburant en aval de la turbine ; p.méton., dispositif assurant cette fonction (d'apr. Arrêté du 12 août 1976 ds J.O., 9 nov. 1976, p.6502, col. 2). Synon. réchauffe. Au point où se trouve la foule, il [un Mirage] se cabre et monte comme une fusée. La postcombustion lui fait deux marques rouges (Le Monde aujourd'hui, 9-10 juin 1985, p., col. 3). P. anal. Les «drogues» des synapses expliquaient beaucoup de choses mais elles avaient du mal à rajeunir le décor. On avait sérieusement besoin d'un coup de post-combustion (Actuel, nov. 1982, p.155, col. 1). 2. ,,Ensemble des phénomènes qui succèdent à la phase de détente des gaz carburés (sous plomb), après explosion dans le cylindre d'un moteur`` (GDEL).
postcure, post-cure, subst. fém. (Lieu de) surveillance médicale faisant suite à une maladie de longue durée ou à un traitement fatigant. Dans le cas de tuberculose, les familles bénéficient du remboursement (...) du montant des frais de séjour dans les sanatoria (...) et à la postcure de Maisons-Laffitte (Encyclop. éduc., 1960, p.315).
post-féminisme, subst. masc., néol. Tendance qui a succédé au féminisme. Au chevet du féminisme on est beaucoup allé, ce printemps. Certains recueillaient carrément son dernier soupir. D'autres, derrière Betty Friedan, se plaisaient à définir son «second souffle», encore baptisé post-féminisme, tandis que Simone de Beauvoir réaffirmait dans Le Monde qu'il n'était «pas menacé» (Le Point, 30 mai 1983, p.99, col. 1). V. infra post-modernisme ex.
post-modernisme, subst. masc., néol. Tendance qui a succédé au modernisme et à ses orientations. Il y a bien eu le post-romantisme, le post-modernisme, pourquoi pas le post-féminisme? Les femmes changent d'allure (Elle, 25 avr. 1983, p.3, col. 3).
postréduction, subst. fém., cytol. Disjonction des deux allèles en présence au cours de la deuxième division méiotique d'un hétérozygote (d'apr. Méd. Biol. Suppl. 1982). C'est seulement lors de la deuxième mitose que les a sont séparés de b, et les spermatides contiennent a ou b. Dans le premier cas, on dit qu'il y a eu préréduction qualitative, dans le deuxième postréduction qualitative (Zool., t.1, 1963, p.77 [Encyclop. de la Pléiade]).
post-romantisme, subst. masc. Période qui a succédé à celle du romantisme. V. supra post-modernisme ex.
postscience, subst. fém., rare. [Sur le modèle de prescience] À la réflexion, quelque chose de très comique dans les choses vues. La parole profonde, c'est toujours lui qui l'a dite, la pensée généreuse toujours la sienne; il a la prescience, la postscience, tout (A. DAUDET, Notes sur la vie, 1899, p.95 ds QUEM. DDL t.7).
postsonorisation, post-sonorisation, subst. fém., audiovisuel, cin. Procédé consistant à séparer la réalisation du son et celle de l'image. Dans la présonorisation, le son existe sous forme préenregistrée, tandis que dans la postsonorisation il est ajouté à une image muette préalablement filmée (Lang. fr. 1980, p.26).
postsynchronisation, post-synchronisation, subst. fém., cin., télév. Après le tournage d'un film, enregistrement pour le doublage ou pour les scènes d'extérieur, du son (et des paroles). Faire la postsynchronisation d'un film. Voir COHEN, SÉAT, Essai princ. philos. cin., 1946, p.205.
b) [Les mots constr. sont des verbes; la base est un verbe] V.postdater et aussi:
postsynchroniser, verbe trans., cin. Opérer la postsynchronisation d'(un film). Tatarine exigea donc d'emmener (...) les vedettes à Vienne, où les laboratoires les plus récents retentirent bientôt des gémissements lyriques et rythmés de Roland mourant; quant aux plaintes musicales de son cor elles furent postsynchronisées par un spécialiste (MORAND, Fr.-la-Doulce, 1934, p.163).
c) [Les mots constr. sont des adj.; la base est un adj.] V. postopératoire, postscolaire et aussi:
postbiblique. adj. Relatif à une période qui fait suite à l'histoire de la Bible. Le développement postbiblique du judaïsme, (...) cette forme définitive et «orthodoxe» de la synagogue que représente le pharisianisme (Univers écon. et soc., 1960, p.64-6).
post-capitaliste adj., néol. Qui a succédé au capitalisme (industriel). Bien sûr, rien ne pourra se faire sans lui [le prolétariat]: seulement, il n'est plus le lieu privilégié où s'élaborent une pensée, une pratique et des valeurs post-capitalistes (Le Monde dimanche, 12 oct. 1980, p.XV, col. 2).
postclassique adj., hist., arts, civilisation, litt. Qui a succédé à la période classique d'une tendance; p.méton., subst. masc., cette période, cette tendance. Les grandes villes maya du Yucatan (...) duraient encore à la fin du Xe siècle quand des envahisseurs mexicains s'en emparèrent (...). Ils imposèrent à toute la zone nord leur régime, leur style, leur religion. Avec eux commence l'époque postclassique (...). Vers la fin du postclassique, on voit apparaître à Chuitinamit (près de Rabinal), à Mixco Viejo, des pyramides doubles (Encyclop. univ. t.10 1971, p.644).
postglaciaire adj., géol. Qui succède à une période de glaciation. Période postglaciaire. L'époque postglaciaire proprement dite précédant le début de notre ère d'environ 8700 ans (ROTHÉ, Géophys., 1943, p.129).
post-industriel, -elle adj., sc. Qui succède à l'ère industrielle. Période post-industrielle. Étrange destin que celui de cet Américain [Paul Goodman], sociologue, romancier, poète, critique, etc., devenu à cinquante ans l'un des «prophètes de l'ère post-industrielle», un des inspirateurs d'Ivan Illich, qui participa, durant les années soixante, à toutes les révoltes des Noirs (Le Point, 6 sept. 1976, p.103, col. 1). Société post-industrielle. Société qui succède ou qui est susceptible de succéder à la phase industrielle. Un smurfeur martiniquais (...) s'est enrichi à force de gagner des concours de danse:«J'ai ramassé comme ça une 125 DTMX, quinze jours à Hamamet, un magnétoscope, une chaîne hi-fi, des bouteilles de champagne, plein de choses.» Toutes ces choses qui résument la société post-industrielle et nos aspirations (Le Monde aujourd'hui, 6 mai 1985, p.II, col. 4).
postméridien, -ienne adj. Qui a lieu l'après-midi. Laissez-moi envahir votre séjour intelligible à cette heure postméridienne! (CLAUDEL, Gdes odes, 1910, p.261). V. méridien ex. 1.
postnatal, -ale, post-natal, -ale. adj. Relatif à la période qui suit la naissance. Allocations postnatales. Mortalité post-natale (MAN.-MAN. Méd. 1977).
post-révolutionnaire. adj. Qui succède à la période révolutionnaire ; qui appartient à cette période ou à cette tendance. [Le Mangeur du XIXe siècle par Jean-Paul Aron] À l'apogée de la bourgeoisie post-révolutionnaire, il analyse la naissance de la gastronomie, l'invention du restaurant, et des rituels alimentaires (Le Nouvel Observateur, 20 sept. 1976, p.11, col. 2).
postromantique, post-romantique adj., litt. Qui succède à la période romantique. Ces longs murs, ces végétaux, ces demeures, ce site d'anciens loisirs, ne repoussaient pas une sérénade postromantique (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1939, p.122).
postuniversitaire, post-universitaire adj., enseign. [En parlant d'un enseign., d'une formation] Qui appartient à une formation, à un enseignement qui complète les études universitaires dans une période postérieure à celles-ci. Des journées spécialisées d'enseignement post-universitaire (L'Express, 29 déc. 1979, p.81, col. 1).
En partic. [La base est tirée d'un nom propre]:
post-franquiste. adj. Qui suit la période dominée en Espagne par Franco. Chaque tombe qui s'ouvre risque d'ensevelir les chances de démocratisation paisible de la monarchie post-franquiste (L'Express 11 oct. 1976, p.120, col. 3).
postkantien, -ienne, adj. rare. Relatif au mouvement philosophique qui succède à la pensée de Kant. La notion kantienne et postkantienne de l'entendement intuitif (G. MARCEL, Journal, 1920, p.261).
postmarxiste. adj. Relatif au mouvement philosophique qui succède à la pensée de Marx. Du socialisme scientifique postmarxiste, il passait à la sociologie durkheimiste (MALÈGUE, Augustin, t.1, 1933, p.243).
post-stalinien, -ienne. adj. Qui suit la période dominée en U.R.S.S. par Staline. La volonté de faire aujourd'hui en France le premier parti communiste post-stalinien (Le Nouvel Observateur, 10 juill. 1978, p.30, col. 2).
2. [La base est lat.; les mots constr. sont des subst. masc. inv. (avec empl. adj.); la base est un subst. masc. à l'accusatif sing.] MÉD. (gynécol., obstétr.), lang. journalistique:
post-abortum, subst. masc. inv. Période qui suit un avortement (d'apr. Méd. Biol. t.3 1972). Une aménorrhée du post-abortum durant 3 mois et demi (O. PRADY, La Place de l'avortement endocrinien, Lille, 1977, p.33).
post-partum, subst. masc. inv. Période qui suit un accouchement, une parturition (d'apr. Méd. Biol. t.3 1972 et Lar. agric. 1981). Synon. suite de couches. Formes anémiques, formes fébriles concomitantes de la grossesse ou apparaissant dans le post-partum (NICOLAS ds Nouv. Traité Méd. fasc. 4 1925, p.801).
Rem. Loc. lat., v. post-scritum et aussi: a) Post-meridiem. Après-midi (abrév. p.m.). V. P B 1 ex. de Larbaud. b) Post(-)mortem. Après la mort. Empl. adj. Toute mortalité bizarre ou inexpliquée (...) doit donner lieu à un examen post-mortem en laboratoire (R. M. MARTIN, Le Multiguide des oiseaux de cage et de volière, adapt. par Chr. Bougerol, Paris, Bordas, 1982, p.59).
Morphol. Post- a parfois comme var. combinatoire a) après- (v. après-gaullisme, moins rare que postgaullisme [d'apr. GILB. 1980]); b) néo- (v. postkantien/néokantien). Il fonctionne en anton. avec pré- (v. prélude/postlude), avec anté- (v. antéposer/postposer), parfois anti- (v. antidate, antidater). Post- est plus productif que après-. Vitalité et Productivité. Post-, ayant déjà connu une grande vitalité au XIXes., est très productif; certains mots ont disparu de la nomencl. des dict. dep. LITTRÉ: postcostal, postdiluvien, postdorsal, postfloraison, post-oculaire, post-méridien, post-pectoral, post-pliocène, postquaternaire (d'apr. GILBERT ds Fr. Monde, déc. 1973, n° 101, p.54, rem. 13); c'est pour la valeur temp. que post- est le plus productif, surtout dans la formation d'adj. (post-conciliaire «qui suit le Concile Vatican II»; postcolonial, -ale, -aux, «qui suit la période coloniale») et de subst. abstr. post-formation, subst. fém. «qui vient après une formation»; post-gaullisme, subst. masc. «qui suit le gaullisme» (d'apr. GILB. 1980), postsonorisation (1970, Pt ROB. 1973). V. supra B 1 a. Prononc. et Orth.:[-]. Mots constr. gén. soudés (vor CATACH-GOLF. Orth. Lexicogr. Mots comp. 1981, p.188): postbiblique, postclassique, postcommunion, etc. Mais v. ROB.: post-cure, post-impressionnisme (-iste), v. aussi post-scriptum, post-tonique ou posttonique. Bbg. DARM. 1877, p.227. — GILBERT (P.). Le Fr. de demain. Fr. Monde. 1973, n° 101, pp.53-54. — GOOSSE 1975, p.35. — QUEM. DDL t.12, 13, 20, 23 (comp.).

post-
Premier élément tiré du latin post « après », et qui sert à former des adjectifs et des noms.
1 (Au sens de « qui vient après, dans le temps »). Outre les mots traités à l'ordre alphabétique, on peut signaler des composés plus rares ou occasionnels, à valeur temporelle  : || post-coïtal, ale, aux, adj. (le Nouvel Obs., 2 avr. 1973, p. 69); postcyclique, adj. (didact., « qui prend place après un cycle ». Ex. : C. Hagège, la Grammaire générative, p. 90); postformable, adj. (techn., « qui peut être mis en forme après fabrication » : stratifiés postformables, 1973, in la Clé des mots); post-infectieux, ieuse, adj. (1895, in Année sc. et industr. 1896, p. 201); postnuptial, ale, aux, adj. (cit., Barthes), postpénal, ale, aux, adj. et n. m. (l'Express, 6 nov. 1972, p. 84).
1 Les jeunes époux nous sont ici présentés dans la phase postnuptiale de leur union, en train d'établir les habitudes de leur bonheur et de s'installer dans l'anonymat d'un petit confort.
R. Barthes, Mythologies, p. 48.
Rare. (Le second élément désigne une date ou constitue le nom d'une période). || Post-renaissance, adj. (V.-L. Tapié, le Baroque, p. 109; etc.).
2 Je ne crois pas à l'efficacité de l'imprimé dans le monde post-1945.
Christiane Rochefort, le Repos du guerrier, II, V, p. 208.
Certains de ces composés sont formés d'après un composé en pré- ( Postface, postlude). || Ex. : adj., « Un gouverneur postfabriqué » (A. Mandouze, 1950, in D. D. L., II; mis en parallèle avec des élections préfabriquées); n. f., postscience (d'après prescience) :
3 À la réflexion, quelque chose de très comique dans les choses vues. La parole profonde, c'est toujours lui qui l'a dite, la pensée généreuse toujours la sienne; il a la prescience, la postscience, tout.
Alphonse Daudet, Notes sur la vie, 1899, p. 95, in D. D. L., II, 7.
Une classe de composés en post- est formée sur des dérivés adjectifs (-ien, -iste) ou substantifs (-isme) de noms propres. Ex. : || post-chomskien, ienne, adj.; post-darwinien, ienne, adj.; post-freudien, ienne, adj. post-hégelien, ienne, adj.; post-kantien, ienne, adj. et n.; post-marxien, ienne, adj., etc., et, en politique : post-stalinien, ienne, post-gaullien, ienne, etc.
4 Certains évolutionnistes post-darwiniens ont eu tendance d'ailleurs à propager de la sélection naturelle une idée appauvrie, naïvement féroce, celle de la pure et simple « lutte pour la vie » (…)
Jacques Monod, le Hasard et la Nécessité, p. 156.
(Avec un nom). || Post-congrès : manifestation suivant la clôture d'un congrès (Médias et Langage, été 1982, p. 30). || Post-gauchisme (le Point, 11 janv. 1982, p. 80).
2 (Au sens de « qui vient après dans l'espace, qui est placé derrière »). Ex. : postabdomen, posthypophyse, posthypophysaire.
REM. 1. Post- s'oppose fréquemment à pré-, parfois à anté-.
2. On écrira de préférence les composés en un seul mot; cependant, lorsque le deuxième élément commence par une voyelle ou est un nom propre (post-renaissance, post-gaullien, etc.) le trait d'union est fréquent.
CONTR. Anté-, pré-.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • post — post …   Dictionnaire des rimes

  • Post-it® — Post it® …   Deutsch Wörterbuch

  • Post- — Post …   Deutsch Wörterbuch

  • post — post·abdomen; post·absorptive; post·age; post·al·ly; post; post·anoxic; post·antennal; post·arteriolar; post·atomic; post·audit; post·axial; post·bellum; post·brachium; post·branchial; post·breeding; post·canonical; post·cardinal; post·cava;… …   English syllables

  • POST — bezeichnet: Postdienstleister und deren Beförderungsgüter, siehe Post, speziell die Deutsche Post AG die Österreichische Post Die Schweizerische Post eine Stadt im US amerikanischen Bundesstaat Texas, siehe Post (Texas) eine Mitteilung in… …   Deutsch Wikipedia

  • Post — Post, n. [F. poste, LL. posta station, post (where horses were kept), properly, a fixed or set place, fem. fr. L. positus placed, p. p. of ponere. See {Position}, and cf. {Post} a pillar.] 1. The place at which anything is stopped, placed, or… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Post-it — est une marque utilisée notamment pour une petite feuille de papier autoadhésive amovible, rassemblée en petit bloc, inventé en 1977[1] par la société américaine 3M. Il est conçu pour pouvoir y inscrire des notes et les coller et décoller à… …   Wikipédia en Français

  • Post — Saltar a navegación, búsqueda La palabra de origen latino post puede referirse a: En el vocablo español post ó pos , es un prefijo que significa después de o simplemente después. Por ejemplo: posparto, posgrado, posponer. El Diccionario… …   Wikipedia Español

  • Post — Prefix with Latin origin meaning after .Post may refer to: * An entry in a blog or internet forum (also see: posting style) * Mail, the postal system, especially in Commonwealth of Nations countries * Pole, a long and straight stick, usually… …   Wikipedia

  • Post — Post, n. [AS., fr. L. postis, akin to ponere, positum, to place. See {Position}, and cf. 4th {Post}.] 1. A piece of timber, metal, or other solid substance, fixed, or to be fixed, firmly in an upright position, especially when intended as a stay… …   The Collaborative International Dictionary of English